Avec l’énergie du désespoir

IMG_1991

On se défend comme on peut quand on est cerisier. Celui-ci semble avoir été malmené par des tailles intempestives mal cicatrisées, ouvrant la voie aux parasites à l’oeuvre depuis trop longtemps.

Un emplâtre d’argile et de bouillie bordelaise cet hiver n’y a rien fait. Trop tard. Le coeur du bois est sans doute contaminé. Alors, avec l’énergie du désespoir, suintant de tout son tronc, le vieux cerisier met plus que jamais la gomme cet été.

Please follow and like us: