Comme un compagnon familier

Fidèle parmi les fidèles du jardin. Depuis les premiers beaux jours jusqu’à la fin de l’automne sans discontinuer. En fait, en ce début septembre, c’est la seconde génération du Tircis qui investit le potager.

Les légumes n’ont rien à craindre de ses chenilles qui leur préfèrent les graminées des prairies alentours. Pas de rançon à payer au jardin pour cet infatigable butineur !

Avec son ocelle discrètement pointé de blanc, ses ailles brunes, ses taches plus ou moins géométriques, orange et fauves, on le reconnaît au premier coup d’oeil. Comme un compagnon familier.

Please follow and like us: