Sus aux Noctuelles !

L'Échimonie à pieds roux, abdomen courtaud, orangé, marqué une ligne de losanges noirs / Un jardin dans le Marais poitevin.

Dans la série des auxiliaires du jardin : l’Échimonie à pieds roux parasite les chenilles. Mais pas n’importe lesquelles… Parmi les plus retoutables du potager.

L'Échimonie à pieds roux, abdomen hérissé de quatre rangs de solides soies noires / Un jardin dans le Marais poitevin.Comme la plupart des membres de la famille des mouches tachinaires, les larves de l’Échimonie à pieds roux (Tachina magnicornis) ont une spécialité qui a rend bigrement utile au potager : les Noctuelles ! 

L'Échimonie à pieds roux / Un jardin dans le Marais poitevin.Elles n’ont que l’embarras du choix. Car ces petits papillons nocturnes sont aussi divers que leurs chenilles sont redoutables pour nombre de légumes, des tomates aux choux en passant par les betteraves et les épinards notamment. Sans parler des salades prises au collet par les trop fameux  vers gris !

Outre des pattes, l’Échimonie aux pieds roux est facile à reconnaître, avec la racine orangée de ses ailes, un peu à la manière de la Mésembrine. Avec surtout cet abdomen orangé, marqué d’une large ligne médiane noire ponctuée de losanges. Un abdomen courtaud, replet, hérissé d’épaisses soies noires.

Elle-même se nourrit de nectar.  En cette saison, les femelles inspectent prairies et jardins en quête les lieux les plus propices où pondre leurs oeufs. On aurait envie de les aider. Allez, sus aux Noctuelles ! 

En savoir plus sur la Tachinaire magnicornis avec le site quelestcetanimal.com

En savoir plus sur le cycle de la Noctuelle terricole avec le site plandejardin-jardinbiologique.com

L'Échimonie à pieds roux, racine des ailes orangée à la manière de la Mésembrine / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error