En toute discrétion

Dans la série des petits papillons du jardin, l’Hespérie de la mauve côtoie volontiers l’Azuré commun, l’Argus brun ou le Cuivré commun, dans ses pérégrinations au raz du sol comme dans ses visites aux massifs fleuris.

Guère plus gros que ses compagnons de butinage, avec une envergue de l’ordre d’une pièce de 20 centimes, il est surtout beaucoup plus discret, dans sa livrée noire, plus ou moins délavée, nuancée de marron et tachetée de blanc. Le revers, plus fauve, est tout aussi sobre. Poilu en diable, il aime se chauffer au soleil, les ailes largement déployées ou à demi-repliées.

Bien-sûr, il installe parfois ses chenilles sur un framboisier ou un fraisier mais il opte le plus souvent pour la ronce ou la potentille des bords du halage. Le potager n’a pas grand chose à craindre.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us: