Et alors, tout le monde peut se tromper, non ?

Non mais, imaginez un peu ! Vous rentrez le soir à la maison, après une longue journée de butinage et, là, vous trouvez la voisine, installée comme chez elle…

On ne peut pas dire que diplomatie et bienveillance soient de mise au village des solitaires ! L’intruse est extirpée manu militari du petit terrier. Et pour que les choses soient clairement entendues, elle se fait copieusement rosser sur le pas de la porte.

On ne plaisante pas avec son « chez soi » chez les abeilles terricoles. La communauté a ses limites. La voisine sans-gêne finit par abdiquer et, la tête basse, un peu sonnée, incapable de voler, repart clopin-clopant. Et alors, tout le monde peut se tromper, non ?

 

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us:
error