Il faut prendre le jardin comme il vient

Ce sera sans doute la dernière tournée de la saison. Sur une autre planche, plus exposée, le semis promis à la fin de l’été a mal supporté la canicule. Les haricots verts y sont restés chétifs et, s’ils fleurissent malgré tout, la récolte semble là compromise.

A mi-ombre, cette planche-ci est un peu plus vaillante. Le « premier étage » est certes poussif mais, du moins, la production du « rez-de-chaussée » est plutôt bien fournie.

Pas de quoi faire des conserves pour autant. Qu’importe, il faut prendre le jardin comme il vient. Et pourquoi se plaindre puisque les haricots verts auront « donné » tout l’été !

Please follow and like us: