Le Bourdon argileux

Bourdon argileux sur Sauge bleue.

Entièrement noire, hormis collier et ceinture jaunes : voici la reine du Bourdon argileux. Une espèce assez peu commune et de belle taille.

Un gros bourdon à nul autre pareil. N’étaient le collier et la ceinture jaunes, on songerait à la solide et noire Abeille charpentière. Mais la pilosité du Bourdon argileux (Bombus argillaceus) est davantage fournie. Notamment sur le thorax. Et les ailes, certes fumées, n’ont pas de reflets métalliques.

Peu commune, l’espèce présente ordinairement un « cul blanc » chez le mâle et les ouvrières. Seule la reine fait exception avec une dominante noire jusqu’à la pointe de l’abdomen. Très honoré donc d’accueillir Sa Majesté au jardin ! 

Bien campée sur des pattes épaisses, elle visite ici les fleurs de la Sauge bleue. Pas folle, elle utilise le raccourci pratiqué par le petit Bourdon des saussaies pour un butinage express. Pas besoin d’enfourner la tête dans la corolle. Une simple perforation au plus près du calice : il suffit d’y glisser la langue pour atteindre le nectar !

Source : 

Bourdon argileux sur Sauge bleue.

Toutes les corolles présentent ici une perforation qui permet d’atteindre plus facilement le tube nectarifère.

Une silhouette comparable pour l’Abeille charpentière, toute noire, les ailes aux reflets bleu-métallique, thorax et abdomen moins velus, poudrés ici de pollen.

 

Please follow and like us: