Le craquant de l’une et le moelleux de l’autre

Mieux vaut avoir une mandoline pour préparer la betterave de Chioggia dont la chair sucrée, rose et blanche, fait merveille en carpaccio. Crue bien-sûr.

L’idéal est de faire mariner les très fines tranches la veille dans de l’huile d’olive relevée d’un jus de citron.

En duo avec des betteraves rouges cuites au four, le craquant de l’une et le moelleux de l’autre en font une entrée simple, savoureuse et colorée. Avec quelques lanières de poivron confit.

 

Please follow and like us: