Le puceron artiste du peuplier

Une piqure, un peu de salive mêlée aux fibres et à la sève… Et voilà le travail !  C’est un puceron qui s’en prend ainsi aux pétioles des feuilles de peuplier. Le cycle du pemphigus spirothecae – excusez du peu – est complexe et mystérieux.

La formation de la galle spiralée qui en résulte ne l’est pas moins. Les larves apprécient-elles l’esthétique de leur habitacle que révèlent les premières chutes de feuilles sous le grand peuplier d’Italie du jardin ?

Please follow and like us: