L’eau de pluie du cabaret, c’est quand même autre chose…

 

Au bord du halage, à deux pas du jardin, cette grande cardère n’en finit pas de prendre de l’ampleur. Elle frise déjà les deux mètres et ses feuilles soudées autour de la solide tige forment de larges coupes.

Le cabaret des oiseaux ! On a beau être à proximité de la Sèvre et des conches, l’eau de pluie, c’est quand même autre chose…

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *