Les prolifiques petites fleurs du pourpier

Pour le plaisir d’agrémenter les salades de l’été, le pourpier sauvage s’est vu cantonné sur la planche des aromatiques où ses tiges rameuses ont vite pris leur aise. Une petite concession gourmande. Partout ailleurs, le désherbage est (presque) venu à bout de ses pousses spontanées.

Et dire qu’il a suffi de quelques années d’abandon pour que des fleurs aussi minuscules, au demeurant charmantes, pourvoient à l’ensemencement quasi généralisé du jardin !Gare aujourd’hui à les laisser trop nombreuses venir à maturité. Il y aura toujours assez de graines pour les salades de l’été prochain.

Please follow and like us: