L’herbe de Saint-Roch et la chanvrine

Ce début d’automne reste très fleuri sur les berges de la Sèvre. Alors que la salicaire jette ses derniers feux, la pulicaire, par petites taches disséminées ici et là, parfois en larges tapis remontant jusqu’au halage, n’en finit pas de renouveler son éclatante floraison. Les polinisateurs adorent ces gros boutons presqu’orangés enchâssés dans une fine couronne d’or.

La pulicaire se mêle ici à l’eupatoire à feuilles de chanvre dont les ombelles mauves commencent à passer.

Voici donc réunies deux anciennes médicinales, l’herbe de Saint-Roch (pulicaire) et la chanvrine (eupatoire), qui n’intéressent guère aujourd’hui que les papillons.

 

(Photos : Fernand)

 

Please follow and like us: