L’heure du repiquage

Ils attendaient avec impatience l’heure du repiquage. Chose promise, chose due (30 juin).

Les récentes averses ont d’abord permis d’ameublir un sol par trop « bétonné ». Puis l’arrachage des jeunes plans de poireaux déjà solides. Une partie, simplement étêtée, est d’ailleurs restée en place.

Habillage, court endurcissement au soleil entre deux averses, plantation, buttage, arrosage… Allez, il peut encore pleuvoir un jour ou deux. Pourvu qu’il n’y ait pas de grêle.

Please follow and like us: