Mâche : jamais deux sans trois ?

Mâche / Un jardin dans le Marais poitevin.

Une salade aussi subtile que la mâche mérite une cueillette délicate. Sans abimer le collet. Avec une seconde récolte à la clé !

Mâche / Un jardin dans le Marais poitevin.Voilà bientôt trois mois que la mâche est au rendez-vous des salades de l’automne. Pour varier les plaisirs, les généreuses rosettes accompagnent délicieusement la légère amertume des « pains de sucre » et les saveurs plus douces des sucrines.

La cueillette quasi quotidienne a vite fait table rase des premiers rangs.  Enfin, pas si rase que cela ! Car le couteau a pris grand soin de ne pas meurtrir le collet. A salade subtile, récolte délicate ! Si bien que, loin de dépérir, chaque pied s’en est retrouvé vivifié ! Une nouvelle pousse s’est rapidement mise en route. Nullement perturbées par la forte gelée blanche de la mi-novembre, voilà de nouvelles rosettes plus dense et plus charnues encore que la première fournée. Jamais deux sans trois ?

Mâche / Un jardin dans le Marais poitevin.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us: