Morelle et clématite ne lui arrivent pas à la cheville !

Ses longues lianes ne manquent pas de supports en bordure de Sèvre niortaise. Familier du Marais poitevin, le houblon sauvage envahit aulnes et frênes, passe d’un arbre à l’autre, se laisse parfois aller à courir sur les berges.

Il ne craint guère la compétition dans l’art de l’escalade. Même la morelle et la clématite ne lui arrivent pas à la cheville !

En cette fin d’été, jusque dans les haies du jardin, ses milliers de petits cônes vert tendre commencent à dorer. Bientôt les oiseaux vont pouvoir se régaler de la douce amertume de ces superbes guirlandes. En attendant, il héberge les chenilles du Paon du jour, friandes de son feuillage, comme de celles des orties du bord de Sèvre.

Please follow and like us: