On n’est jamais trop prudent

Laquelle des deux est la plus impressionnée ? La Punaise verte assurément. Elle reste un long moment, perchée sur une feuille de bourrache, à observer cette créature inattendue jouant les contorsionnistes sur une tige voisine . Si étrange. Si proche. Mieux vaut malgré tout garder un peu ses distances…

Il est vrai qu’avec ce long corps noir ondoyant, hérissé de poils fauves, piqueté de taches blanches et de points rouges, la chenille de la Noctuelle de la patience a de quoi surprendre et intriguer.  Prédatrice ou pas ?

Dans le doute, la punaise verte préfère s’éclipser. Sur la pointe des pattes, elle fait un petit détour pour descendre à l’arrière de la tige. On n’est jamais trop prudent.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us: