Pommiers et poiriers se sont requinqués

Brossage de la mousse et du lichen, badigeon de chaux, bouillie bordelaise, traque des « momies » restées dans les arbres ou tombées à terre, taille de bois morts ou inutiles…

Cela aura-t-il suffit à requinquer les vieux pommiers et poiriers au fond du jardin ?

Déjà les noyaux – mirabelles, reines-claudes et les cerises – ont tous « coulés » au début du printemps. Pour les pépins, jusque là tout va bien. Le sort en est jeté. Attendre et voir.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *