Pour quelques semaines encore

Plus que les pieds dans l’eau ! Son feuillage lui-même ne craint pas d’être immergé lors des crues de printemps. Les grandes nappes du myosotis semblent flotter au bord des fossés. Et jusque sur les rives de la Sèvre, là où les souches basses des aulnes le protègent du courant, il est vrai très faible en cette saison.

Près de quatre mois déjà que les petites fleurs bleues au coeur d’or sont fidèles au rendez-vous. Un peu partout, les longues inflorescences ont fini par passer. Certaines prolongeront le délicat spectacle quelques semaines encore. Peut-être jusqu’aux premières gelées. Pour un dernier au revoir.

Please follow and like us: