Première tête primeur

Les céleris raves n’ont pas encore atteint leur pleine maturité mais la première tête primeur récoltée, bien pleine, vaut déjà son pesant de douceur craquante et parfumée.

Privilège du jardinier, une belle tranche taillée sur place ! Comme un prélude au savoureux carpaccio du déjeuner. Le temps viendra bien assez tôt de cuire les précieuses boules, poêlées, braisées, en purée ou en gratin. Pour l’heure, juste un filet d’huile d’olive et un trait de citron. Histoire de prolonger l’été.

 

Please follow and like us: