Quand Monsieur Azuré prend son envol

Lorsqu’il a les ailes fermées, c’est peu dire qu’il ressemble beaucoup à l’Argus brun. Avec la même prédilection pour le nectar du trèfle en cette fin d’été. Avec la même manie aussi de tourner lentement sur lui-même, comme pour ne rien perdre des fleurs qu’il inspecte. Une discrète nuance bleutée sur l’abdomen trahit toutefois son identité.

Mais c’est évidement lorsqu’il prend brusquement son envol que l’azuré donne à voir sa différence ! Du moins le mâle dont le dessus des ailes, bleu, légèrement violacé, bordé de noir et de blanc, facilite le repère lorsqu’il volète au raz du sol.

La femelle est moins voyante, avec un recto brun foncé bordé de taches orangées. La distinction avec l’argus brun est alors difficile. Enfin, pour le jardinier.

Please follow and like us: