Sans modération depuis le printemps

Par quel miracle ont-elles totalement échappé au mildiou ? Alors que leurs voisines ont eu une longue période de convalescence, les tomates cerises n’ont jamais cessé de produire depuis la mi-juin.

Des petites poires plutôt. Rouge, souvent veinées de vert, fermes, presque craquantes. Autant de petites gourmandises entre binage et désherbage.

Elles n’ont surtout manqué aucun des apéros de l’été et, si tout va bien, elles seront toujours là pour ceux de l’automne, avec les petites baies du coqueret du Pérou en renfort.

Please follow and like us: