Quand c’est non, c’est non !

Tourterelles / Un jardin dans le Marais poitevin.

On a beau être tourterelle, il faut être deux pour s’aimer d’amour tendre. A trop insister, on risque de se prendre un vent.

Tourterelle / Un jardin dans le Marais poitevin.Il est des jours où Cupidon s’en fout… Et Vénus aussi. Pis que dans la chanson de Brassens. Ce tourtereau-là l’aura peut-être appris à ses dépends. Lui qui s’est mis en tête de conter fleurette sous une pluie battante ! 

Sur une branche de tilleul, la belle est pourtant sans équivoque. La tête rentrée dans les épaules, elle est imperturbable. Elle attend une éclaircie. Pas un casse-pattes. Mais lui fait mine de ne pas comprendre. Alors, il ne tient pas en place. Saute de branche en branche. Bombe le torse. Gonfle ses plumes. Et lance des regards aussi langoureux que pathétiques.

Lorsqu’arrive un rayon de soleil, il croit tenir sa chance. Mais c’est pour la voir se redresser, s’envoler et le laisser piteusement planté là. Quand c’est non, c’est non. Il la suit du regard. Pas sûr qu’il ait compris. Décidément, il est des jours où Cupidon s’en fout !

Tourterelle / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us: