Un auvent bienvenu

En façade ouest de la maison, à quelques encablures du jardin, le feuillage dense de la bignone forme un auvent bienvenu sous les fortes chaleurs de juillet. Mais comme elle est envahissante !

Son incorrigible ardeur oblige à une taille régulière, sous peine d’obscurcir portes et fenêtres. Et de gêner le passage dans la venelle. Ses bouquets de trompettes orangées se succèderont jusqu’au milieu de l’automne. Leur cortège de guêpes aussi. La rançon de l’exotisme.

Please follow and like us: