Un joyeux désordre

Elle est un peu échevelée, ployant ici et là sous le poids de ses épis mauves. La lavande du jardin n’a pas la superbe de ses cousines cultivées sous le soleil provençal. On ne lui en demande pas tant. Il lui suffit d’être parfumée.

Et quelles senteurs à la fois fortes et subtiles dans ce joyeux désordre ! Les pollinisateurs adorent. Les pucerons beaucoup moins. Tant mieux.

Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *