Une armée de bêtes à bon Dieu ?

A première vue, noires, brillantes, pointées de blanc, on pourrait croire à des coccinelles. A y regarder de plus près, ici au creux d’une feuille d’ortie, là tout à côté parmi les fleurs fanées de la pulicaire, au bord de l’escalier descendant à la Sèvre, la petite colonie ressemble plus à une nurserie qu’à une armée de bêtes à bon Dieu !

Il y a là la grande soeur, très avancée dans sa métamorphose, déjà bien plus plate que la ribambelle indisciplinée de petites boules qui batifolent autour d’elle… Arborant des pointillés oranges aux bords du thorax, elle-même évoluera encore. Tout ce petit monde, perdant noirceur, taches blanches et oranges, est appelé à devenir autant de punaises vertes !

Please follow and like us: