Une fois n’est pas coutume…

Tout un été d’observation enfin récompensé ! Il est vrai que si le petit Azuré commun, familier du jardin, se laisse volontiers approcher lorsqu’il déguste le nectar d’une fleur de trèfle, il n’ouvre que très rarement les ailes. Sinon pour s’envoler brusquement…

Le rapide vol bleu violacé de Monsieur est alors caractéristique. Tout autre est donc celui de Madame qui, une fois n’est pas coutume, prend ici le temps d’articuler chacune de ses ailes, avant de s’éclipser. 

Dans une dominante brune bordée d’un feston orangé et frangée de blanc, elle ne présente qu’un discret reflet bleuté au niveau du thorax. Monsieur est plus ostentatoire.

Please follow and like us: