La Mouche soldat noire

La Mouche soldat noire.

Un solide corps allongé. Pas d’inquiétude. Au contraire. Au jardin, on doit à la Mouche soldat noire la bonne “digestion” du compost.

Autre temps, autres moeurs. Quand la Mouche soldat noire (Hermetia illucens) a reçu son nom vernaculaire, la féminisation des métiers et des fonctions n’était pas à l’ordre du jour… On la qualifierait plutôt aujourd’hui de « soldate noire ». Nonobstant son caractère parfaitement inoffensif !

Ses longues antennes peuvent prêter à confusion. Pourtant, ni guêpe ni abeille, c’est bien une mouche. À dominante noire mais les tarses jaune pâle, avec une pilosité grise sur les flancs, le thorax et la face. Les yeux sont par ailleurs joliment marbrés de vert et de bleu. Et les ailes luisantes, rousses, laissent entrevoir la pointe rougeâtre du long abdomen.

Le nom lui vient peut-être de ses larves. Des bataillons d’asticots noirs qui prennent d’assaut les matières organiques en voie de décomposition. En cela, la Mouche soldat noire est la bienvenue au jardin où sa progéniture participe activement à la maturation des tas de compost. Encore qu’elles ont aussi la réputation d’acidifier le milieu. Personne n’est parfait.

En savoir plus sur l’Hermetia illucens avec le site quelestcetanimal.com

Découvrir d’autres insectes auxiliaires du jardin

La Mouche soldat noire.

Près de deux centimètres : malgré sa taille et son nom, voilà une mouche en rien agressive. Elle ne pique pas et préfère s’éclipser lorsqu’elle est dérangée.

 

Please follow and like us:
error