Quoi de neuf au jardin ?


Déjà parasité !

Comme un onglet roussâtre inséré entre deux plaques abdominales. Cet Andrène stylopisé est l’hôte involontaire d’un squatter pique-assiette… Lire la suite


Mâle en éclaireur

Premiers pissenlits. Premier petit Andrène à pattes jaunes. Un mâle puisqu’au sortir de l’hiver les mâles émergent toujours en éclaireur…


Première abeille sauvage

Première abeille sauvage. Mme Lasioglossum, aussi précoce et petite que les corolles bleues de la Véronique de Perse. Lire la suite


Au rendez-vous du laurier tin

Fin janvier : soleil et grande douceur commencent à titiller les papillons hivernants. Ici Robert le diable. Mais les sources de nectar sont encore rares… Lire la suite


Orchidées du jardin

Qui a dit que le jardin dort en hiver ? Depuis quelques semaines, ici et là, les rosettes des futures orchidées sauvages commencent à émerger…  En savoir plus


Souvenirs de l’été

Il faut se faire une raison : le jardin s’endort pour quelques semaines. En attendant les premiers signes annonciateurs du printemps, mi-février, retrouvez quelques souvenirs de l’été sur Instagram.


La Mouche de midi

Joues et naissance des ailes dorées, la Mésembrine apprécie les bains de soleil au jardin. Même en ce début décembre ! Lire la suite


Les quatre saisons du Paon du jour

Avec quatre gros « yeux » irisés pour assurance-vie, le Paon du jour illumine le jardin en toutes saisons. Et hiverne à l’état adulte. Lire la suite


Vadrouille automnale

Malgré les premières offensives du froid, le Vulcain vadrouille toujours au jardin l’après-midi. Tant que le soleil chauffera un peu… Lire la suite


Le hérisson et les feuilles mortes

L’hiver arrive ! Avant de fournir une épaisse couverture isotherme au hérisson, le lit de feuilles mortes lui tient lieu de garde-manger… Lire la suite


Bourrache automnale

Après les semis spontanés de fin d’été, certains jeunes pieds de bourrache semblent attendre sagement le passage de l’hiver avant de prendre leur élan. Plus impatients, quelques-uns hasardent une généreuse floraison automnale. Tant mieux pour le Bourdon des champs !


Pour aller plus loin

Merci au site Plan de jardin – Jardin biologique  pour sa relecture attentive des billets de cette chronique qu’il accueille quotidiennement. Et pour ses précieux conseils. Tant il est vrai qu’intuition et bonne volonté ne suffisent pas toujours… N’hésitez pas à le consulter pour aller plus loin dans la connaissance et la pratique des techniques de jardinage. Bio évidemment !