La Scatophage soigne son image

Scatophage du fumier, mâle / Un jardin dans le Marais poitevin.

Un nom populaire lourd à porter ! La Mouche stercoraria, alias la Mouche à merde, sait aussi varier les podiums pour se mettre en valeur.

Scatophage du fumier, femelle / Un jardin dans le Marais poitevin.Elle a des goûts moins raffinés que la mouche Suillia à laquelle elle ressemble un peu. Cela dit, l’alimentation de ses larves est plus facile à trouver. Pas de truffe mais de la bouse de vache… Pour être trivial, le nom populaire de la Mouche stercoraria a d’ailleurs le mérite d’être clair. La Mouche à merde ! 

Un sobriquet trompeur toutefois. Tout comme son autre nom scientifique, la Scatophage du fumier. Car bouses et crottins ne figurent pas vraiment à son menu. Ni à celui de ses larves. Elle est en effet plutôt carnivore. Ce sont donc les insectes qui grouillent dans ladite matière qui l’intéressent.

Mais la Mouche stercoraria sait aussi soigner son image ! Elle ne dédaigne pas les fleurs. Pour y croquer d’éventuels visiteurs. Tant mieux pour le photographe. Avouons que le thorax vert de la femelle, la superbe toison rousse du mâle, les gros yeux brun-rouge, le bandeau frontal rouge en forme de « M » et les ailes roussâtres ont bien meilleure allure sur fond de pâquerette ou de floraison du prunelier !

Mouche stecoraria, Scatophage du fumier, femelle / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error