La Mouche automnale

Mouche automnale sur fleurs de Menthe des champs.

Visible tout l’été dans les pâturages, la Mouche automnale tient son nom de ses rassemblements près des habitations à l’approche de l’hiver.

Mouche automnale sur fleurs de Menthe des champs.On a beau aimer les mouches, point trop n’en faut ! Surtout à la maison… C’est pourtant bien l’objectif de la Mouche automnale (Musca automnalis) en prévision des premiers froids. Un peu comme la Mouche des greniers (Pollenia rudis) : se rapprocher des habitations pour passer la mauvaise saison à abri.

De petite taille (5/7 mm), elle est assez facile à distinguer. Yeux rouge-bordeaux sur face blanc-argenté. Thorax et scutellum noirs rayés de gris. Abdomen trapu nettement plus court que les ailes hyalines. Assez passe-partout – noir pruiné de gris – chez la femelle, il s’illumine de jaune clair ici chez le mâle.

Très commune à la campagne, particulièrement en zone d’élevage, la Mouche automnale y accompagne habituellement le bétail. C’est elle en effet qui agace en permanence vaches et chevaux en venant lécher leurs sécrétions nasales ou oculaires. Avant d’installer leur progéniture sur les bouses des champs. Ce qui ne l’empêche pas de butiner à l’occasion.

Source : 

À ne pas confondre avec la Mouche des greniers (Pollenia rudis) qui s’en distingue notamment par ses longues soies noires et, surtout, par la dominante dorée de son thorax.

Please follow and like us: