L’Asile frelon

Asile frelon siphonnant une tipule.

À l’affût comme en vol, il fond sur les insectes de passage. Même les plus gros. L’Asile frelon ne pique pas mais ses proies n’ont aucune chance.

Asile frelon siphonnant une tipule.En ce début d’automne, la Tipule est une proie facile pour l’Asile frelon (Asilus crabroniformis). Elle pullule en effet sur les prairies comme au jardin. L’attaque foudroyante la prend par surprise. En vol et par l’arrière. Aussitôt plaquée au sol, elle est enserrée par de puissantes pattes épineuses. Impossible de se débattre. Le solide rostre noir perce alors le thorax pour en siphonner les fluides internes.

Deux gros yeux bordeaux émergent d’une face hirsute. De longues soies claires hérissent l’arrière du pronotum bossu… L’Asile frelon a une allure cauchemardesque. Il se rattrape un peu avec des ailes rousses joliment dessinées, marquetées de noir, couvrant à peine un long abdomen effilé, noir puis jaune, à la pointe rougeâtre.

Peu engageant sans doute, cet intrépide chasseur est inoffensif pour l’homme. Et bien utile au potager. La tipule en est un bon exemple. Car, si elle n’est pas ravageuse par elle-même, ses larves sont redoutables pour les racines des fleurs comme des légumes.

En savoir plus sur l’Asile frelon avec le site quelestcetanimal.com

Découvrir d’autres insectes auxiliaires du jardin

Asile frelon siphonnant une tipule.

Aussi gros et bruyant d’un frelon en effet. La comparaison s’arrête là. L’Asile frelon vient parfois chasser au jardin, il est surtout familier des prairies alentour. Pourvu qu’il y ait des bouses de vache où installer sa progéniture !

 

Please follow and like us:
error