Éristale tenace ou opiniâtre ?

Éristale opiniâtre sur inflorescence de crépis.

Éristale tenace ou opiniâtre ? Les deux sont d’excellents butineurs. De gros syrphes presque jumeaux. À la pointe des pattes près !

Éristale opiniâtre sur feuille de pommier.

Même silhouette massive, avec un thorax velu brun-roux et un abdomen conique noir orné de deux taches triangulaires jaune-orangé.

Ils se ressemblent tant ! Éristale tenace ou opiniâtre ? Leurs noms eux-mêmes prêtent à confusion. Voilà malgré tout comment les distinguer…

D’abord ce qui rassemble ces deux grosses mouches, parmi les butineurs les plus précoces et les plus familiers du jardin. Le thorax velu brun-roux, l’abdomen conique noir orné de deux taches triangulaires jaune-orangé.

Outre leur massive silhouette, ils ont des comportements très comparables. Vol bruyant, aisément stationnaire, ils ne sont guère farouches. Et si vous les dérangez pendant leur bain de soleil, leur toilette ou leur long butinage, ils s’éloignent pour… revenir exactement au même endroit. Obstinément. Tenace et opiniâtre !

Alors comment les distinguer ? L’Éristale tenace a les tarses des pattes avant jaune-orangé quant l’Éristale opiniâtre les a noirs. Le second présente une face claire. Celle du premier est plutôt sombre.

Comme tous les membres de la famille Éristale, leurs larves – les fameux vers à queue de rat ! – apprécient les eaux chargées en matières organiques en décomposition. De véritables petites stations d’épuration !

En savoir plus :

Éristale tenace ou opiniâtre ? Le premier ici avec des tarses avant et médians sombres.

Tarses des pattes avant noirs et face plutôt claire : l’Éristale tenace (Eristalis tenax).

Éristale tenace ou opiniâtre ? Le second ici avec des tarses avant et médians jaune orangé..

Tarses des pattes avant jaune-orangé et face plutôt sombre : l’Éristale opiniâtre (Eristalis pertinax).

L’un comme l’autre apprécient les bains de soleil et passent de longs moments à leur toilette minutieuse. Ici un Éristale opiniâtre se lisse longuement la langue déployée entre ses pattes avant.

Fin septembre 2021. Éristale tenace sur inflorescence de lierre.