L’Exetastes calobatus

Exetastes calobatus, femelle.

Parasites de nombreux ravageurs, les Ichneumons sont les bienvenus au jardin. Tant mieux donc si Madame Exetastes calobatus y patrouille inlassablement…

Exetastes calobatus, femelle.La très grande famille des Ichneumons compte plus de 2700 espèces en France ! Celui-ci est un des plus courants. Il n’a pourtant pas de nom vernaculaire. L’Exetastes calobatus est assez facile à reconnaître. Particulièrement quand la femelle inspecte l’herbe des allées et les planches du potager à la recherche de larves sur lesquelles pondre ses oeufs.

Noir comme beaucoup d’Ichneumons mais sans la moindre tache. Seules les pattes se distinguent avec le rouge orangé du fémur et du tibia sur les antérieures et les médianes. L’originalité vient des postérieures : le rouge intervient en effet sur les fémurs mais aussi les hanches avec – petite coquetterie – une rupture noire sur le trochanter. Autrement dit l’article intermédiaire.

Bien visible ici à la pointe de l’abdomen, l’oviscapte est très court chez Madame Exetastes calobatus, quand il est parfois démesuré dans d’autres espèces. Enfin, ce n’est pas un hasard si les longues antennes sont si flexibles. Elles sont bien utiles pour localiser une proie, sous une feuille ou dans une anfractuosité.

Pas d’affût. Il faut chercher. Et chercher encore. À raison d’un oeuf par larve, la patrouille est incessante. Quelle est sa cible privilégiée ? Pas de référence à ce sujet. Ni d’observation. Faute d’être là au bon moment… Qu’importe. Pourvu que ce soit un ravageur !

En savoir plus sur la famille des Ichneumons avec le site aramel.free.fr

Découvrir d’autres insectes auxiliaires du jardin

Please follow and like us:
error