Allons voir sur la rose…

Grande sauterelle verte / Un jardin dans le Marais poitevin.

Elle n’est pas venue là d’un bond. La Grande sauterelle verte vole très bien. À affût, elle attend les petits insectes de passage…

Elle ne pouvait choisir plus bel écrin au jardin. Tant pis pour l’homochromie dont la Grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima) est familière dans l’herbe des allées et parmi les légumes du potager ! Postée au coeur d’une rose, elle est quasi immobile. Hormis ses très longues antennes brunes. Aux
Grande sauterelle verte / Un jardin dans le Marais poitevin.aguets.

Car, contrairement aux criquets, notamment l’Oedipode turquoise, amateur de graminées, son régime n’est pas végétarien. Elle n’est donc pas venue de percher là pour les pétales ou le pollen. Mais bien pour les visiteurs de la fleur. Ses puissantes mandibules en font en effet une redoutable carnassière : chenilles, mouches, pucerons à l’occasion. 

D’un vert intense, elle présente une large bande brunâtre qui, depuis la tête, va s’amenuisant jusque sur la tranche des ailes. Quant à ce qui pourrait ressembler à un long aiguillon arrière, il s’agit simplement de l’organe de ponte par lequel la femelle dépose ses oeufs au sol. Pas de panique donc ! La Grande sauterelle verte ne pique pas.

En savoir plus sur la Grande sauterelle verte avec le site quelestcetanimal.com

Découvrir d’autres insectes du jardin

Grande sauterelle verte / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error