Les enclumes des musiciennes

Grive musicienne décortiquant un escargot / Un jardin dans le marais poitevin.

Quelques grands coups secs contre une pierre pour fracasser la coquille des escargots. Les grives musiciennes n’y vont pas avec des pincettes !

L’an passé, elles avaient surtout utilisé un gros caillou, à l’abri des regards, derrière les grandes touffes d’artichaut. Les grives musiciennes sont moins cachotières cette année. Il est vrai qu’à l’occasion du réaménagement de la petite mare, la bordure de pierres plates a (provisoirement) perdu son couvert de lierre. Voilà autant d’enclumes certes moins discrètes mais si pratiques pour décortiquer les escargots ! 

Il y avait deux nichées au début du printemps dans les haies du jardin. Tout ce petit monde s’en donne à coeur joie depuis quelque temps avec les averses quasi quotidiennes. Pas besoin d’aller fouiller les broussailles pour déloger petits gris et consorts. Ils courent partout au potager.

Bien-sûr, pour varier les plaisirs, cerises et fraises sont aussi au menu de la petite troupe de musiciennes. On leur pardonne volontiers. Avec leur oeil exercé et leur solide appétit, les plants de salades n’ont rien à craindre des escargots !

Grive musicienne décortiquant un escargot / Un jardin dans le marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error