L’Orthétrum réticulé

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) / Un jardin dans le Marais poitevin.

La proximité de la Sèvre niortaise a du bon. Pas seulement pour l’arrosage. Madame Orthétrum réticulé vient ainsi régulièrement chasser au jardin.

Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) / Un jardin dans le Marais poitevin.Comme toutes les libellules familières du potager, l’Orthétrum réticulé (Orthetrum cancellatum) est un redoutable chasseur. En vol comme à l’affût. Qu’importe alors le poste d’observation. Dossier d’une chaise, tige de bambou, fleur ou légume… Les ailes rabattues vers l’avant, la silhouette est parfaitement immobile. Ou presque. De petits mouvements secs de la tête trahissent en effet un perpétuel qui-vive.

Dans une dominante jaune assez vif l’abdomen est souligné de larges bandes latérales noires. Du moins pour Madame. Car celui de Monsieur, assez sombre, est recouvert d’une pruine bleutée.

Les ailes sont entièrement transparentes. Elles se distinguent par un petit rectangle  noir et quelques nervures jaunes sur leur bordure avant.

Et quels yeux ! Deux gros haricots marrons et vert-olive. Rehaussée ici par la chaude lumière du soleil couchant, la face jaunâtre est sans équivoque : iI ne doit pas faire bon voler à proximité !

En savoir plus sur l’Orthétrum réticulé avec Les carnets nature de Jessica

Orthétrum réticulé, femelle (Orthetrum cancellatum) / Un jardin dans le Marais poitevin.

L’Orthétrum réticulé mâle présente un abdomen sombre, plus ou moins recouvert d’une pruine bleue. Il apprécie les bains de soleil au niveau du sol.

 

Please follow and like us: