Les chatons pourpres

Chatons pourpres de l'Aulne glutineux / Un jardin dans le Marais poitevin.

Les aulnes glutineux des bords de Sèvre dévoilent leurs superbes chatons pourpres. Et retiennent encore leurs graines. Comme une promesse de printemps.

Chatons pourpres de l'Aulne glutineux / Un jardin dans le Marais poitevin.Avec le frêne et le peuplier, c’est un des arbres emblématiques du Marais poitevin. L’Aulne glutineux colonise les berges de la Sèvre et forme un épais rideaux le long du halage. Puisqu’il n’y a plus de chalands à tirer depuis belle lurette !

Fin novembre. Resté vert jusqu’au bout, le feuillage commence à se disperser. C’est pour mieux dévoiler une multitude de chatons pourpres.
Longs fuseaux mâles. Petits boutons femelles. Comme un promesse de printemps. Ils patienteront jusqu’à la fin février avant de s’épanouir dans une explosion de pollen jaune.

Car l’Aulne glutineux ne fait rien dans la précipitation. En témoignent les chatons fécondés voilà déjà huit à neuf mois. Encore vertes il y a peu, les grappes de petits cônes viennent tout juste de virer au brun. Les graines y achèvent leur longue maturation. Elles ne seront libérées qu’à la belle saison. Patience et longueur de temps.

Les chatons femelles fécondés au printemps dernier ne libéreront leurs graines qu'à la prochaine belle saison / Un jardin dans le Marais poitevin.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us: