Ce n’est pas son jour…

Pic épeiche / Un jardin dans le marais poitevin.

Les noix laissées pour l’écureuil font des envieux. Le pic épeiche n’est pas le dernier à apprécier. Mais il passe trop tard cet après-midi…

Pic épeiche / Un jardin dans le marais poitevin.On l’entend régulièrement tambouriner dans les peupleraies et les bois alentour. Le pic épeiche vient de temps à autre au potager inspecter pommiers et peupliers. Cela dit, en cette saison, son péché mignon, c’est de chiper les noix près de la table de jardin. En théorie, elles sont là pour l’écureuil. Enfin, pour le premier qui les trouve…

Pas de chance aujourd’hui. Il a beau scruter la pelouse, accroché au tronc le plus proche, bien campé sur sa solide queue, aucune noix… L’écureuil est déjà passé. A moins qu’il s’agisse du geai ou de la pie. C’est qu’il y a concurrence entre chapardeurs !

Juste le temps de se laisser admirer. Nuque et bas-ventre rouges, dos noir barré de blanc, robuste bec pointu sous un front fauve, élégants chevrons blancs à la pointe des ailes… Dépité, il disparait comme il est venu, de son puissant vol noir et blanc. Ce n’est pas son jour. Il reviendra bientôt.

En savoir plus sur le Pic épeiche avec oiseaux.net

Pic épeiche / Un jardin dans le marais poitevin.

 

Please follow and like us: