Un longicorne bien tranquille

Agapanthie à pilosité verdâtre sur feuille d'ortie / Un jardin dans le Marais poitevin.

Des antennes plus longues que le corps lui-même ! L’Agapanthie à la pilosité verdâtre a ses habitudes sur les orties et ombellifères des fourrés humides.

Corps noir ponctué de jaune sur les élytres, rayé de jaune plus franc sur le corselet, très longues antennes annelées bleutées et noires. / Un jardin dans le Marais poitevin.Malgré son nom, ne nous attardez pas trop sur la couleur des poils de l’Agapanthie à pilosité verdâtre (Agapanthia villosoviridescens). Difficile d’y déceler le vert ! Qu’importe. Ce n’est pas vraiment ce qui frappe quand on rencontre ce spectaculaire longicorne. Mais ses très longues antennes annelée, dans une alternance bleutée et noire.

La ponctuation jaune de ses étroits élytres noirs fait écho aux lignes d’un jaune plus franc qui marquent son corselet. Pour parachever l’harmonie, ses solides pattes font une synthèse colorée de l’ensemble, avec des nuances noires, jaunes et bleues.

S’il donne parfois l’impression de piaffer et de vouloir foncer tête baissée, « cornes » en avant, il est plutôt d’un naturel paisible. Familier des milieux humides, il fréquente discrètement prairies et buissons.

Il est ici sur une feuille d’ortie. Comme ses larves, il en apprécie la floraison pourtant a priori peu amène. Mais l’Agapanthie à pilosité verdâtre visite aussi des inflorescences plus avenantes. Encore un amateur de pollen ! 

En savoir plus sur l’Agapanthia villosoviridescens avec les Carnets nature de Jessica

L'Agapanthie à pilosité verdâtre donne l'impression de vouloir foncer tête en avant. Mais il est d'un naturel paisible / Un jardin dans le marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error