Les courges lui diront merci

Trichopoda pennipes : une brosse de soies noires sur les tibias arrière /un jardin dans le Marais poitevin.

Bonne nouvelle. La Trichopoda pennipes est en visite au potager. La Punaise verte ponctuée, ravageuse des courges notamment, n’a qu’à bien se tenir !

Trichopoda pennipes : des ailes largement écartées au repos, orangées, noires et blanchâtres / Un jardin dans le marais poitevin.Voilà une mouche bien singulière au jardin ! La Trichopoda pennipes n’a pas de nom vernaculaire français. Son appellation scientifique souligne une de ses particularités : des « pieds plumeux ». Les tibias de ses pattes arrière sont ainsi affublées de longues soies noires.

La belle collectionne bien d’autres distinctions. Des ailes largement écartées au repos, orangées, noires et blanchâtres. Un corselet noir rayé de jaune. Un abdomen paraissant d’autant plus court qu’il est « ramassé » au repos. Des pattes aux pointes jaunes. Et, surtout, deux petites « coquilles » orangées protégeant ses stabilisateurs.

Mais à son mode de vie que la Trichopoda pennipes doit sa célébrité. C’est en effet une parasite très spécialisée. Elle pond ses oeufs sur la Punaise verte ponctuée (Nezara viridula). Et ses larves se développent au dépens de la ravageuse. Originaire d’Outre-Atlantique, elle a d’ailleurs été introduite en Europe pour cela. Notamment pour la protection des cultures de courges. La voici au jardin. Bienvenue.

En savoir plus sur la famille des Tachinaires et la notamment Trichopoda pennipes avec le site aramel.free.fr

Découvrir d’autres insectes auxiliaires du jardin

Trichopoda pennipes : corselet noir rayé de jaune / Un jardin dans le marais poitevin.

Sur inflorescence d’Eupatoire chanvrine en septembre 2019.

La Punaise verte ponctuée (Nezara viridula) se distingue notamment par trois points blancs entre deux points noirs, bien visibles à la limite du pronotum. Egalement par la pointe verte de ses ailes membraneuses.

 

Please follow and like us:
error