Le temps du partage

Merle et cerises / Un jardin dans le Marais poitevin.

Tant et tant ! Mais si vite “tournées”. Les cerises n’ont pas eu assez de soleil. Petite récolte finalement. Pas de quoi décourager les chapardeurs.

Écureuil et cerises / Un jardin dans le Marais poitevin.Comme tous les « noyaux » du jardin, l’an passé, les cerises avaient « coulé » en totalité. Cette année, c’est plutôt l’inverse.  Les branches ploient sous la charge ! Pas question évidemment de les alléger comme on peut le faire avec les pommiers et les poiriers. Advienne que pourra.

Malheureusement, pluie, fraîcheur, manque de soleil, et sans doute fatigue du vieux cerisier : les fruits pourrissent dans l’arbre avant complète maturité. Qu’importe pour les chapardeurs ! Mésanges, merles, pigeons et même l’écureuil se partagent l’aubaine. Les grives également mais plutôt au pied de l’arbre. Elles n’ont guère à attendre pour se régaler des fruits tomber à terre !

Pas vraiment de récolte dans ces conditions. Les cerises cueillies ne se conservent pas. Autant les grappiller sur place comme les oiseaux. Malgré tout, pour varier les plaisirs, quoi de mieux qu’une salade de fruits avec fraises, framboises et groseilles. Ou quelque clafoutis. Le temps du partage, hélas, n’aura duré qu’une semaine.

Pigeon et cerises / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us: