La bête à bon Dieu ne se fait pas prier

Coccinelle à sept points sur colonie de pucerons / Un jardin dans le Marais poitevin.

Elle y a pris goût lorsqu’elle était encore larve. La Coccinelle à sept points y va de bon coeur quand elle rencontre une colonie de pucerons !

Coccinelle à sept points sur colonie de pucerons / Un jardin dans le Marais poitevin.Trois points de part et d’autre. Un septième au centre, à cheval sur les deux élytres, à l’arrière du corselet. Voilà donc la Coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata). Rouge orangé. Bien ronde. Surtout lorsqu’elle est au repos, la tête entièrement rétractée. Mais ici, sur un pied de bourrache, pas question de repos !

Coccinelle à sept points en inspection sur pied de bourrache / Un jardin dans le Marais poitevin.Quelques pétioles sont en effet envahis de pucerons. Un début d’invasion vite repéré à l’occasion d’une scrupuleuse tournée d’inspection. Certes moins vorace qu’à l’état larvaire, elle ne se fait pas prier. Alors, nullement troublée par le bourdonnement des butineurs sur les petites fleurs bleues alentours, elle croque à tout va.

À force de voir les Coccinelles asiatiques (Harmonia axyridis) un peu partout, avec leurs couleurs multiples et leur nombre de points « indéterminé », on finirait presque par oublier l’autochtone bête à bon Dieu ! Elle est plus que jamais présente au jardin cette année. Et très active. Facile à distinguer. Sept points, c’est tout !

En savoir plus sur la Coccinelle à sept points avec le site quelestcetanimal.com

Coccinelle à sept points en inspection sur pied de bourrache / Un jardin dans le Marais poitevin.

 

Please follow and like us:
error