Discrète entre les discrètes

Euphorbe réveille-matin / Un jardin dans le Marais poitevin.

Elle a le mérite d’être vite arrachée lorsqu’il faut reprendre le potager en mains. L’Euphorbe a bien d’autres qualités. Dont la modestie.

Euphorbe réveille-matin / Un jardin dans le Marais poitevin.Sa pâle floraison jaune-vert tranche à peine sur le vert tendre de son feuillage. Comme nombre de sobres plantes sauvages du jardin, l’Euphorbe apprécie l’intersaison. Sitôt remisées serfouette et binette, elle force le destin dans la terre encore meuble des planches inoccupées.

Solidement enracinée, sa tige bien dressée s’épanouit en une ombelle à cinq branches. Avec trois petites têtes florales pour chacune d’entre elles.

Subtile particularité, l’extrémité des feuilles présente une fine dentelure. Voici donc non pas la commune Euphorbe des jardins mais sa très proche cousine dite “réveille-matin”. Refermée la nuit, son inflorescence se tourne en effet au levant, dès l’aube, pour s’ouvrir aux premiers rayons du soleil dont elle suit le cours en journée.

On l’appelle aussi parfois Herbe aux verrues. Mais attention, son latex blanc est surtout toxique. La tradition lui prête la même vertu qu’à l’Euphorbe épurge : ni plus ni moins qu’éloigner les taupes. Et les campagnols qui n’apprécient guère le cuisant contact avec la substance très urticante coulant des tiges fraiches introduites (avec des gants) dans leurs galeries. Un peu cruel quand même !

Euphorbe réveille-matin / Un jardin dans le Marais poitevin.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us: