La Reine des prés

Bourdon sur inflorescence de reine des prés.

Une parure vaporeuse délicieusement parfumée : en ce début d’été, la Reine des prés sort le grand jeu pour séduire les butineurs.

Abeille sur inflorescence de reine des prés.Enfin le retour du soleil ! Juste à temps pour jouer avec tous les parfums de la Reine des prés (Filipendula ulmaria). La somptueuse maraîchine est en fleurs depuis quelques jours. Dans les prairies humides, au bord des fossés et des “chemins blancs”, les butineurs sont à la fête. 

Les capiteuses inflorescences hésitent entre le blanc éclatant des petits pétales ronds et le jaune-crémeux de la forêt d’étamines. Une trentaine par fleur. Et quelles senteurs pour cette vaporeuse dentelle ! L’intensité de l’amande s’y mêle à la douceur de la vanille et du miel. Comment mieux annoncer une véritable orgie de nectar et de pollen ?

Abeilles et bourdons n’y résistent pas. Les pattes arrière bientôt chargées de la précieuse poussière agglomérée. Mais c’est peut-être la cétoine dorée qui s’y éclate le plus. Dans une belle ivresse, elle rassemble les étamines à grandes brassées. Pour mieux en brouter les anthères. Sans modération.

Source :

Cétoine dorée sur inflorescence de Reine des prés.

Longtemps récoltée pour ses vertus notamment antirhumatismales et antalgiques, la Reine des prés était alors connue sous le nom de Spirée. En raison de la forme spiralée de ses graines. L’appellation a inspiré celle d’un des médicaments les plus célèbres : l’Aspirine.

Emblématique du Marais poitevin, la Reine des prés est estivale. Quitte à se laisser prendre au jeu d’un été indien ! La voilà ainsi au bord d’un fossé, bien verte et fleurie, fin décembre 2018.

 

Please follow and like us: