Le Charançon couronné

Charançon couronné / Un jardin dans le Marais poitevin.

Long rostre noir, antennes coudées, élytres ponctués : le Charançon couronné se distingue surtout par un fin liseré d’or à l’arrière du thorax.

Charançon couronné / Un jardin dans le Marais poitevin.Il est très bien outillé. Le long rostre qui prolonge sa tête est impressionnant. C’est la marque de fabrique de la très grande famille des charançons !  Celui-ci, malgré sa taille relativement imposante, n’est pas forcément lui-même ravageur au jardin. Le Charançon couronné (Liparus coronatus) affectionne en effet surtout les grandes ombellifères. Par contre, ses larves se développent au détriment des racines. Y compris des légumes !

Il a plutôt fière allure, avec de fines lignes pointillées sur les élytres, de robustes pattes et de solides antennes coudées en forme de massue, un corselet ourlé et ponctué d’or… Mais, allez, s’il doit compter fleurette, puis installer sa progéniture, autant que ce soit ailleurs qu’au potager !

Il se laisse ainsi saisir sans grande difficulté. Direction le bord du halage. Il y trouvera facilement bonne compagnie. Et ses larves n’y manqueront de rien.

En savoir plus sur le Charançon couronné avec le site quelestcetanimal.com

Des taches jaune d’or sur la face ventrale, comme un écho à la couronne et aux “mouches” du corselet.

Lixus poudreux sur fleur de Dahlia / Un jardin dans le Marais poitevin.

Un autre charançon du jardin. le Lixus poudreux. Une silhouette à la fois fuselée et trapue. Avec deux antennes coudées en forme de massue. Et, surtout, ce long rostre légèrement arqué. L’outil emblématique de la famille,

 

Please follow and like us: