Monsieur Libellule fauve

Monsieur Libellule fauve à l'affût.

La pruine bleutée s’est largement estompée. Monsieur Libellule fauve chasse encore mais, au cxoeur de l’été, l’aventure est bientôt finie…

Monsieur Libellule fauve à l'affût.On a souvent vu Madame, dès la mi mai et tout le printemps au jardin. Assez curieusement, Monsieur Libellule fauve (Libellula fulva) semble avoir attendu la chaleur estivale pour s’y aventurer. Comme un dernier tour de piste !

D’un sexe l’autre, la silhouette est la même. Ramassée, pour ne pas dire trapue. Autre similitude : des taches sombres à l’attache et à l’extrémité des ailes par ailleurs plus ou moins nuancées de jaune dans leurs nervures avant. Pour le reste, tout diffère.

Loin de l’orangé de Madame, l’abdomen de Monsieur est ainsi brun sombre, recouvert d’une pruine bleue qui finit par s’estompée avec l’âge. Et les yeux, non pas brun roux, sont ici beaucoup plus clairs, hésitant entre gris et bleu.

À l’affût sur une graminée ou les bambous des tomates, comme sur le dossier d’une chaise ou le manche de la fourche bêche. Monsieur Libellule fauve bondit sur tout ce qui vole à proximité. Même si les enjeux ne sont plus les mêmes. Le temps des amours est passé. Il s’agit simplement de survivre désormais. Jusqu’en automne si tout va bien.

Sources :

Monsieur Libellule fauve à l'affût.

Madame Libellule fauve : une lumineuse dominante orangée, jusque sur la bordure des ailes, et une large ligne dorsale brun foncé.

Fin mai 2021. En pause sur un épis de Brunelle commune. En ce début de printemps, Monsieur aborde une pruine encore uniformément bleu clair.

 

Please follow and like us: