Punaise des baies : vive l’automne !

Punaise des baies : que la fête commence ! / Un jardin dans le Marais poitevin.

Finies les framboises, les groseilles et les mûres du jardin. Pour la Punaise des baies, désormais, c’est dans les haies alentour que cela se passe…

Punaise des baies / Un jardin dans le Marais poitevin.Les couleurs de l’automne lui vont à ravir. Sa saison favorite sans doute. Et pas uniquement pour des questions de mimétisme. 

Certes, en octobre et novembre, les éclats jaunes, roux ou bruns des feuillages sont sa protection la plus efficace. On l’y distingue à peine, seulement trahie par la bordure blanche et noire de son abdomen, comme en écho à ses longues antennes. Son bel écusson d’or lui-même évite de trop briller.

Mais, les couleurs de l’automne, c’est aussi pour elle le meilleur des indices : que la fête commence ! Et, davantage encore qu’au jardin pendant l’été, c’est désormais dans les haies alentour que cela se passe pour la Punaise des baies.

Il n’y a que l’embarras du choix. De l’églantier à l’aubépine, du prunellier à la morelle, en passant par l’Iris gigot, les gourmandises sont partout. De quoi prendre des forces avant la longue diète de l’hiver.

Sources : 

Punaise des baies : les couleurs de l'automne lui vont à ravir / Un jardin dans le Marais poitevin.

Au pied des haies, les graines de l’Iris gigot sont ramassés en épis aussi spectaculaires que la fleur était modeste au printemps dernier.

Quand les petits fruits du jardin se font rares, les haies prennent le relai pour la Punaise des baies.

Photos Fernand ©

 

Please follow and like us:
error