L’Anthidie interrompue

Anthidie interrompue, mâle, sur scabieuse.

Territoriale et belliqueuse : l’Anthidie interrompue n’échappent pas aux lois de la famille. Sauf pour la disposition de ses marques abdominales jaunes.

Anthidie interrompue sur capitule d'artichaut en fleurs.Comme la plupart de ses cousines anthidies, la tolérance n’est pas le trait de caractère dominant de l’Anthidie interrompue (Trachusa interrupta) ! Ainsi, au jardin, lorsqu’elle « s’approprie »  ici une touffe de scabieuse, là quelques capitules d’artichaut en fleurs, pas question de les partager… 

Si les femelles s’admettent plus ou moins entre elles, les gros mâles voient facilement rouge ! Reconnaissables à leur clypéus et leurs mandibules blanc-nacré, ils évincent toute concurrence avec brutalité. Les butineuses d’autres espèces en font rapidement les frais. Et surtout les autres mâles, priés sans ménagement d’aller conter fleurette ailleurs.

Brosse ventrale blanche (chez la femelle), ailes fumées, yeux bleutés, pattes jaune-orangé et noires, thorax brun ceint d’une légère fourrure grisée… L’Anthidie interrompue présente en outre un abdomen rondelet, noir, marqué de jaune. Les trois bandes postérieures sont continues avec une échancrure centrale caractéristique. Les suivantes s’interrompent largement. D’où peut-être le qualificatif donné à l’espèce.

Sources : 

Anthidie interrompue sur capitule d'artichaut en fleurs.

Les marques abdominales des anthidies s’ordonnent habituellement par paires. L’Anthidie interrompue fait exception dans la famille avec trois bandes continues, quoiqu’échancrées, sur la moitié postérieure de l’abdomen.

Une abeille sauvage peu velue, avec une petite tache jaune à l’arrière des yeux bleutés.

Et toujours le bleu avec les épineuses inflorescence de la Cardère ! Une femelle ici dont on perçoit bien la brosse ventrale blanchâtre.

Mi juin 2021. Une infidélité au bleu violacé pour le rose vif du Cirse commun.

Deux autres anthidies du jardin : l’Anthidie à manchettes

Anthidie sur l'épi floral de la Salicaire / Un jardin dans le Marais poitevin.

… et l’Anthidie septemspinosum, ici sur un épi de Salicaire.

 

Please follow and like us: