La Decticelle bariolée

Decticelle bariolée, mâle.

Les ailes atrophiées de la Decticelle bariolée ne lui permettent pas de voler. Mais, au moindre danger, elle saute vite et loin !

Decticelle bariolée, mâle.On rencontre parfois cette petite sauterelle aux très longues antennes dans les parties enherbées au jardin. Mais elle préfère les hautes herbes de la prairie voisine. La Decticelle bariolée (Roeseliana roeselli) y grignote les graminées sans rechigner pour autant devant quelques pucerons et autres petits insectes.

Avec une dominante brun foncé, voire chocolat ici et là, elle se distingue facilement par les couleurs contrastées de son pronotum. Les lobes arrondis, noirs, sont en effet bordés d’une ligne claire, passant du vert au blanc crème. Parfois au jaune. Des nuances acidulées que l’on retrouve sur la face ventrale et, plus atténuées, sur les côtés de l’abdomen. 

À noter encore les ailes atrophiées, les longs cerques du mâle – armés d’une solide épine interne – et l’oviscapte de la femelle, en forme de court sabre. Elle l’introduit à l’intérieur d’une tige percée à coup de mandibules pour y déposer ses oeufs.

Sources : 

Decticelle bariolée, femelle.

Une silhouette plutôt trapue et de fines antennes plus longues que le corps !

Une cousine plus sobre, à la livrée brun-gris sans la moindre fantaisie : la Decticelle cendrée.

 

Please follow and like us: