La Goutte d’argent

 Goutte d'argent sur fleur de Lychnis.

Joli nom pour un papillon de nuit. Pour faire écho à la tache blanche dont la Goutte d’argent, par ailleurs plutôt tristounette, orne ses ailes antérieures.

Goutte d'argent, face ventrale.Encore un papillon réputé « de nuit » dont on peut facilement faire la rencontre sous le soleil. Et pas seulement en cas de malencontreux dérangement ! La Goutte d’argent (Macdunnoughia confusa), alias la Confuse, vole et butine volontiers le jour. Elle semble particulièrement apprécier ici le nectar du Lychnis fleur de coucou. Au point de se laisser approcher au plus près…

Pas trop quand même ! La voilà qui se cache alors parmi les herbes, accrochée à une tige de gratteron. L’occasion d’apercevoir la fourrure fauve de son revers. Une silhouette trapue et de grands yeux rouges.

Ce n’est évidemment pas sous cet angle que la Confuse a acquis sa réputation. Avec mille et une nuances de brun, auxquelles se mêlent gris bleuté, rouille, voire pourpre, l’avers se distingue surtout par une étrange tache blanche aux antérieures. Comme une coulure laiteuse. D’autant plus lumineuse qu’elle intervient sur un fond crépusculaire. La fameuse goutte d’argent !

Source :

Goutte d'argent sur fleur de Lychnis.

Les postérieures hésitent entre grisâtre et brunâtre, loin de la richesse chromatique des antérieures. Encore faut-il bénéficier de la complicité du soleil pour en faire ressortir toutes les nuances.

À ne pas confondre avec Autographa gamma, qui lui ressemble beaucoup, n’était la tache blanche au centre des antérieures. Selon son orientation, elle évoque plutôt les lettres grecques Gamma ou Lambda, d’où ses noms vernaculaires.

 

 

Please follow and like us: